Dans notre précédente newsletter, vous avez traversé l’histoire de la Main tendue. Aujourd’hui, nous vous proposons les témoignages de deux de leurs bénévoles.

Répondant au 143

Mathilde, 43 ans, secrétaire.

Quand êtes-vous devenue bénévole à La Main Tendue ?

Il y a plus de 10 ans …j’ai arrêté de calculer depuis mes 40 ans (sourire) quand on aime on ne compte pas… 

Je me permettrais de compter, vous étiez donc une jeune trentenaire à vos débuts ?

Tout à fait, et j’ai trouvé un accueil cordial et bienveillant de la part des autres répondants : Nous fonctionnons un peu comme une famille et sommes là les uns pour les autres.

Qu’est-ce qui vous motive à être bénévole ?

Ma motivation première est de pouvoir rendre service, accompagner, écouter, aider, …

Et aussi de pouvoir donner et/ou chercher un rayon de soleil dans la vie de chacun. 

Trouver des solutions, des chemins, des indices pour faciliter la vie et la rendre plus joyeuse.

Le sentiment d’avoir été « utile » pour une personne inconnue, c’est là que prend tout le sens de ne rien attendre en retour …

… et aussi étrange que cela puisse paraître on en ressort encore grandi et rempli de ce petit quelque chose que l’on n’attendait pas mais qui est là x1000.

Quelles sont les expériences positives retirées de ce bénévolat ?

Les expériences positives …. par où commencer … il y en a tellement ! 

Pour commencer, la découverte de ce milieu, de ses coulisses et des personnes qui en font partie.

Quand je repars du poste, je me sens légère et pleine de gratitude envers ces personnes qui m’ont fait confiance en partageant un peu de leur vie et de leur temps.

J’apprends à relativiser ma vie, à écouter avec bienveillance quand quelqu’un me parle, sans jugement et à entendre les subtilités qui peuvent se glisser dans les « maux ». 

Avez-vous été confrontée à des expériences négatives ?

Non, toutes les expériences bonnes ou mauvaises, doivent être vécues et même si elles sont négatives, elles sont là pour nous apprendre quelque chose. 

Il y a un proverbe qui dit :À quelque chose malheur est bon … 

Après, il est vrai qu’il y a des expériences plus compliquées et difficiles à gérer, mais négatives non.

Avez-vous informé votre entourage de votre activité bénévole ?

Oui mon entourage très proche, et en particulier mon conjoint, à qui il faut bien expliquer mes absences répétées surtout si elles sont nocturnes… (rires)

Combien de temps pouvez-vous/devez-vous consacrer à La Main Tendue ?

Je donne selon mes possibilités, comme je suis encore active professionnellement, je jongle entre vie privée, vie professionnelle et disponibilités.

Que diriez-vous afin de motiver de nouveaux bénévoles ?

Si vous doutez d’essayer, ne doutez plus. 

Déjà 1, il faut essayer pour le savoir. 

De 2 pour nous connaître, nous répondants riches de savoir et de partage.

Et de 3 pour enrichir votre expérience personnelle. 

Donner du temps c’est quoi … ? Apprendre à prendre du temps pour soi … pour ce petit quelque chose qu’on attendait pas …

Quelles sont vos autres occupations/hobbies ?

Une vie normale, travail, ménage, courses, lessives, et boire l’apéro (je rigole)

Me promener, lire, rigoler et sourire à la vie.

Je fais partie aussi de divers comités, quand on tombe dans le bénévolat, il est difficile d’en sortir. 

C’est un peu comme une manière d’être, un art de vivre.


Pierre, 60 ans, ingénieur toujours actif, marié, papa de 4 enfants tous indépendants maintenant et une fois grand-papa (bientôt 2)

Quand êtes-vous devenu bénévole à La Main Tendue ?

Il y a 8 ans maintenant.

Qu’est-ce qui vous motive à être bénévole ?

Le sentiment fort d’aider et d’accompagner ceux qui en ont besoin, tendre la main…

Quelles sont les expériences positives retirées de ce bénévolat ?

L’impression positive de « servir à quelque chose » de concret

Avez-vous été confronté à des expériences négatives ?

Je ne parlerai pas nécessairement « d’expériences négatives » mais plutôt de situations « compliquées » qu’il a fallu gérer, par exemple en rassurant l’appelant pour lui permettre d’avancer plus sereinement dans sa vie. Proposer « un angle de vision différent ou une autre perspective » suffit souvent à rassurer…

Avez-vous informé votre entourage de votre activité bénévole ?

Oui, mon cercle familial restreint est informé de mon activité, dans le respect bien sûr de la stricte confidentialité inhérente à cette activité

Combien de temps pouvez-vous/devez-vous consacrer à La Main Tendue ?

Pour ma part je consacre en moyenne 3-4 samedis par mois durant toute l’année. J’ai choisi d’œuvrer le samedi parce que je travaille en semaine…  Je suis également présent depuis plusieurs années le jour de Noël et le 31 décembre

Que diriez-vous afin de motiver de nouveaux bénévoles ?

Donner, aider, prendre du temps pour les autres est très enrichissant ! Laissez-vous tenter, rejoignez-nous à La Main Tendue, parce que l’ambiance parmi les 60 bénévoles est excellente, et parce que donner c’est aussi recevoir !

Quelles sont vos autres occupations/hobbies ?

En dehors de mon activité professionnelle à 100%, et le plaisir de me retrouver en famille, j’aime bien la lecture et je suis également un spectateur assidu de hockey sur glace. Je fais chaque semaine du vélo et le plus souvent possible, lorsque le temps le permet, nous pratiquons la randonnée en moyenne montagne.

Merci à ces deux répondants d’avoir accepté de témoigner et de lever un peu le voile sur la vie de ces bénévoles de l’ombre.

En cette journée de l’écoute, n’hésiter à vous renseigner et peut-être à les rejoindre….

https://valais.143.ch/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here