Au terme d’un hiver particulièrement long et passablement enneigé, les trois cols alpins situés dans la Vallée de Conches ont rouvert le 8 juin 2018.

Urs Wyer

Interview

Urs Wyer

A cette occasion, nous avons eu le plaisir de rencontrer Urs Wyer, voyer du secteur 11 (Conches) sur le col du Nufenen

Monsieur Wyer, après ce rude et long hiver, comment s’est déroulé le déneigement sur les routes des cols dans la Vallée de Conches?

La grande quantité de neige tombée cet hiver nous a forcés à repousser les travaux de déneigement de deux semaines (14.05.2018) par rapport à l’année précédente. Néanmoins, ce début tardif s’est finalement révélé avantageux car, avec les températures élevées de ces derniers jours, la neige a fondu plus rapidement. Les travaux ont été effectués en quatre semaines. Les cols ont été rouverts comme prévu le 8 juin 2018.

Comment se prépare-t-on à des travaux de déneigement d’une telle envergure?

Chaque hiver est différent et cela demande une stratégie adaptée à ses conditions. Au départ, un vol de reconnaissance est effectué pour déterminer le début des déblayements. Ensuite, après avoir jalonné les tronçons, le travail des fraiseuses peut enfin commencer.

Combien de personnes et de machines étaient à disposition pour œuvrer à ces travaux ?

Un total de trente personnes, dix fraiseuses à neige et deux chargeuses sur pneus ont été nécessaire pour ces travaux.

Urs Wyer et Christian Zuber de l’unité Communication et prévention de la Police cantonale valaisanne

Quels ont été les plus gros obstacles durant le nettoyage de la chaussée ?

Ce qui a rendu la tâche difficile est, d’une part, la surveillance constante de possibles coulées de neige mouillée dans le périmètre de déneigement puis, d’une autre part, la présence de cailloux et de divers matériaux ensevelis sous les tas de neige.

L’importante masse de neige tombée cet hiver a-t-elle engendré davantage de problèmes que les années précédentes ?

En fait, avant le début du nettoyage des chaussées, nous nous attendions à plus de travail que les années précédentes. Finalement, nous avons réussi à finir les travaux dans les mêmes délais que les années précédentes.

Souvenez-vous ou savez-vous s’il y a eu des hivers similaires à celui-ci dans cette région par le passé ? (Sachant que vous fonctionnez en qualité de voyer que depuis quelques mois.)

Mon prédécesseur, qui était responsable des routes dans la Vallée de Conche durant 13 ans, ne se souvient pas d’un hiver semblable. Celui-ci nous a valu beaucoup d’interventions hivernales de toutes sortes ainsi que plusieurs fermetures de routes.

Aimeriez-vous dire un petit mot de la fin ?

Oui. Je suis très heureux que nous n’avons pas eu d’accident et je remercie mes hommes du secteur 11 pour leur travail titanesque qu’ils ont accompli tout au long de cet hiver particulier.