Durant les 20 dernières années, le nombre de cas de cancer chez les femmes et les hommes n’a cessé d’augmenter. Ce bilan provient principalement du vieillissement de la population et de la croissance démographique. Chaque année en Valais, 1706 personnes se voient diagnostiquer un cancer. Un chiffre qui parle de lui-même !

Il ne faut toutefois pas oublier que derrière ces chiffres se cache à chaque fois un être humain. Des femmes et des hommes avec leur histoire personnelle, avec leurs rêves et leurs visions. Des gens comme vous et moi !

« L’avenir dépend de ce que nous faisons dans le présent »

Mahatma Ghandi
Sanna Gruber

Il y a quelques années, Sanna Gruber, alors âgée de 14 ans, a vu à la télévision un reportage sur une manifestation caritative qui se déroulait à l’Alpe d’Huez au profit de malades du cancer. Cette manifestation, organisée par des Néerlandais passionnés de cyclisme, bénéficiait d’une large couverture médiatique et attirait un grand nombre de participants et ce, depuis de plusieurs années. Touchée par la solidarité et le rayonnement qui se dégageaient de cet événement, la jeune étudiante a souhaité y participer.

Patrick Gruber

Son père, Patrick Gruber, un ancien pilote des forces aériennes suisses, n’a pas pu résister à la demande de sa fille et lui a offert son soutien. Avec quelques membres du Lions-Club, ils ont ainsi pris part à cet événement pour la première fois durant l’été 2013. Leur participation renouvelée les années suivantes les ont incités à organiser un événement similaire en Valais. Avec l’appui du Lions-Club, le « Bärgüf » a ainsi pu être lancé !

Andreas und Fabio Zerzuben

Au printemps 2016, Fabio et Andreas Zerzuben ont entendu parler de cet événement. Les deux cousins avaient été eux-mêmes confrontés au cancer par le passé. Cette épreuve les a motivés d’autant plus à soutenir cette manifestation. Plutôt que d’effectuer le parcours en vélo, ils ont choisi un autre « moyen de locomotion ». L’équipe « Team Z » planifiait en effet de parcourir les 15.3 km entre Stalden et Moosalp, en poussant en chaise roulante des patients victimes du cancer. Facta non verba ! Dans les semaines et mois qui suivirent, un grand nombre de sponsors ainsi que des personnalités du sport et de la politique notamment accordèrent leur soutien à ce projet ambitieux qui commençait à prendre forme.

Le 27 août 2016, après le départ des cyclistes à 5 heures, 22 coureurs se sont élancés sur le parcours. Diverses personnalités comme la championne olympique de Snowboard Patrizia Kummer, la légende du hockey Alexei Kovalev, ainsi que l’ancien professionnel de tennis et spécialiste du double Allegro Yves, avaient intégré une équipe. Après l’effort physique, les participants ont profité de faire plus ample connaissance et d’échanger leurs expériences en compétition ainsi que leur combat contre le cancer.

1’200 mètres de dénivelé et quelques heures plus tard, le « Team Z » est arrivé à Moosalp. « Emotions et inoubliable »; tels étaient les mots qu’on entendait le plus souvent dans la bouche des participants. Grace au soutien des bénévoles et de nombreux sponsors, le « Team Z » a pu récolter la somme de 31‘000.00 francs lors de cette première édition.

Avec les 500 cyclistes, qui ont parcouru presque un million de mètres de dénivelé, tous les « concurrents » ont pu récolter la coquette somme de 640’000 francs au profit de là l’association caritative « Bärgüf ».

Les chemins se sont séparés mais les souvenirs sont restés gravés dans les mémoires. Une nouvelle participation en 2017 s’est imposée comme une évidence pour Fabio et Andreas. Ils n’ont pas eu besoin de grands arguments pour convaincre et motiver leur équipe à participer à un nouveau challenge. Grace au soutien de la fondation « Greenhope », qui s’engage depuis de nombreuses années pour les enfants malades du cancer et leurs familles, des nouvelles synergies ont pu être développées. En quelques semaines, l’équipe s’est agrandie jusqu’à 56 personnes. Avec des représentants de « Greenhope » et de « Bärgüf », un autre projet a été lancé en parallèle de la manifestation caritative. Il consiste à offrir un week-end dans notre belle région à des enfants touchés par le cancer ainsi qu’à leur famille. Le point culminant de ce week-end restait la marche sur la Moosalp. Une image vaut mille mots. Il est en effet difficile de trouver les bons mots pour décrire les émotions des participants à leur arrivée sur la Moosalp.

La deuxième édition de « Bärgüf » a été une fois de plus un énorme succès. Selon Dean Henzen, membre du comité d’organisation, les 800 participants ont récolté environ 850’000 francs.

L’année 2018 sera marquée par divers projets. Le but sera d’utiliser de la manière la plus efficace possible les dons. Pour cela, « Bärgüf » peut compter sur d’éminents membres du comité, comme l’oncologue Reinhard Zenhäusern et le directeur général de la ligue valaisanne contre le cancer, Franck Moos. Tous travaillent bénévolement et s’investissent entre 10 et 20 heures par semaine. Grace aux sponsors et à la finance d’inscription, les frais de la manifestation ont pu être totalement couverts. En conséquence, les fonds récoltés pourront tous être distribués dans des projets régionaux, ainsi que pour la recherche.

Des progrès considérables ont été accomplis ces dernières années dans la recherche contre le cancer. Grace à de nouvelles approches thérapeutiques, les patients vivent plus longtemps et mieux. Cette évolution de la science et de la médecine, la détection précoce, les bons diagnostics, les soins et le suivi post-traitement, accroissent considérablement les chances des patients atteints du cancer. Plus de la moitié des patients peuvent aujourd’hui espérer une guérison durable.

Mathias Volken
Police cantonale valaisanne - Unité Communication et Prévention - Membre de la rédaction de la revue Police.