L’Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française relatif à la coopération transfrontalière en matière judiciaire, policière et douanière a été signé. C’était à Paris le 9 octobre 2007 entre le Conseiller fédéral Christoph Blocher et la Ministre française Michèle Alliot-Marie. Cet Accord permet une collaboration franco-suisse concrète dans le terrain.

Le Texte règle les questions relatives aux droits de poursuites transfrontalières. Il prévoit également la possibilité pour les forces suisses de patrouiller en France et vice-versa !

Mensuellement, des patrouilles tant françaises que suisses se retrouvent à la frontière à St-Gingolph, à Morgins ou à Châtelard. Des contrôles ont lieu dans le terrain dans le secteur transfrontalier au sens large. Aussi, des gendarmes valaisans peuvent se retrouver à Chamonix, Evian ou Abondance alors que vous pouvez constater la présence de gendarmes français dans le giron martignerain, comme dans le Chablais valaisan.

Il est assez déstabilisant pour le délinquant qui croit profiter de l’anonymat en changeant de pays d’avoir affaire à « son » gendarme dans le pays voisin… De telles patrouilles mixtes franco-suisses permettent en outre un échange d’informations des plus intéressant.

Stève Léger
Police cantonale valaisanne - Unité Communication et Prévention - Membre de la rédaction de la revue Police.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here