La Police cantonale a pour mission d’enquêter dans les quatre coins du canton mais également à toutes les altitudes. Lors d’accidents graves ayant pour cadre le terrain escarpé, par le biais de son groupe montagne, la Police cantonale se rend sur place par tous les moyens y compris ceux héliportés.

En toutes saisons, 24/24, le groupe montagne s’entraîne et se tient prêt à l’intervention lors d’événements tels que la chute de randonneurs, les victimes d’avalanches mortelles, les accidents de haute-montagne, les accidents d’aéronefs (avion, hélicoptère, parapentes, wingsuit, aile delta, etc… ) ou autres accidents de circulation avec sortie de route en terrain difficile. Ce groupe peut aussi intervenir pour d’autres événements graves en milieux aquatiques sur le Rhône, les rivières latérales et les lacs d’altitude.

Lors de tels événements, les agents du groupe montagne issus des Unités spéciales de la Police cantonale, prennent contact avec la Centrale 144 afin de faire le point sur la situation. Suite à un contact avec le Ministère public, les agents d’intervention se rendent sur les lieux de l’événement. La collaboration avec les compagnies d’hélicoptères (Air-Zermatt et Air-Glaciers/Maison FXB du Sauvetage), les Secours et les Pompiers régionaux et autres partenaires est particulièrement positive, efficace et de haute importance.

Suite aux constations sur place, à diverses mesures d’enquête comme la prise de photographies ou la levée de corps, les agents de la Police cantonale se rendent auprès des familles afin de procéder à l’annonce de décès puis à la reconnaissance des corps avec beaucoup de compassion.
Il est ensuite procédé aux auditions de témoins puis à l’établissement d’un rapport détaillé destiné au Ministère public qui rendra ensuite ses décisions pénales.


Cet article fait parti du dossier Sécurité en hiver

A voir aussi : La version allemande de cette interview (Air Zermatt)

>>> Retour au sommaire de la newsletter de mars 2019