Une formation particulièrement variée

La formation des futures policières et des futurs policiers court sur deux ans. Si la première phase se déroule plutôt à l’Académie de police de Savatan, la deuxième partie se vit « dans le terrain ». Le contact avec les partenaires de la Police cantonale valaisanne et la compréhension du fonctionnement de ceux-ci revêt une grande importance au profit de la collaboration quotidienne.

Travailler à la Police cantonale est synonyme de nombreux contacts avec la population, avec les touristes ainsi qu’avec les nombreux partenaires de la justice, de la sécurité et du sauvetage.

Dans cette optique, durant le printemps, les aspirantes et les aspirants sont allés à la rencontre des institutions qu’elles et qu’ils côtoieront pratiquement jours et nuits durant leur carrière.

Parfois première sur les lieux d’un incendie, la Police se doit de connaître les réflexes et les dangers du feu. Une matinée avec les pompiers de Sion leur a permis de bénéficier de différentes sensibilisations.

En qualité de « bras armé » du Ministère public et du Tribunal des mineurs, les aspirantes et aspirants sont allés à la rencontre des procureurs et des juges. Le milieu carcéral ainsi que la médecine légale ont également constitué des visites très instructives.

Quotidiennement main dans la main avec le 144, les apprenants se sont rendus à la Centrale OCVS144 ainsi que chez Air-Glaciers.

L’être humain est et restera toujours la « matière première » du policier. Outre les nombreux cours de psychologie, aspirantes et aspirants ont été sensibilisés à la discrimination LGBTQIA+.

Policière, policier, une formation variée pour une carrière qui l’est tout autant.

Partager l'article sur :

Auteur de l'article :

Les articles de la
Retour haut de page