Les leçons de 2020 : humilité et confiance

L’année qui s’achève restera à jamais marquée dans les mémoires. Depuis la nuit des temps, l’humanité a certes connu des heures sombres et des catastrophes en tout genre. La pandémie actuelle aura toutefois ébranlé toute la planète. Dans nos sociétés modernes qui pensent pouvoir tout maîtriser, elle aura été d’autant plus ressentie. A l’heure où le progrès scientifique permet de repousser toujours plus loin les limites des connaissances humaines, nous nous sommes toutes et tous sentis invulnérables. Le retour sur terre a été brutal.

Qui en effet aurait pu penser qu’un minuscule virus parvienne à mettre la planète à genoux en si peu de temps. Admettons-le, personne n’a anticipé l’ampleur que prendrait cette crise sanitaire.

En présence de cet ennemi invisible et sournois, notre capacité à réagir a été mise à rude épreuve. Il a fallu faire preuve d’humilité et adapter régulièrement la stratégie permettant de lutter contre ce fléau. Noyée sous un flot d’informations et d’avis d’experts souvent contradictoires, la population a eu de la peine à s’y retrouver. Jusqu’à ce jour, le mérite des autorités fédérales et cantonales aura cependant été de continuer à tenir le gouvernail malgré la tempête qui fait rage. Le navire n’a pas encore pu être ramené à bon port mais il n’a pas sombré. Si tout ne s’est pas écroulé, on le doit en particulier aux médecins et au personnel soignant qui ont démontré toutes leurs compétences durant ces derniers mois. Nous leur devons beaucoup.

Dans la gestion de cette pandémie, les policières et policiers n’ont également pas été en reste. Au printemps de cette année, leur engagement incessant sur le terrain pour faire respecter les mesures de protection sanitaire a porté ses fruits. Durant cette période, leur action a en effet largement contribué à briser la première vague de la pandémie avant que les hôpitaux ne soient submergés par cette dernière.

Aujourd’hui, le combat n’est toutefois pas terminé. Encore plus touchés qu’en mars, la Suisse et le Valais en particulier ont dû remettre l’ouvrage sur le métier. La situation reste critique à l’heure où nous nous apprêtons à entrer dans la haute saison touristique de l’hiver. Faire en sorte que ces Fêtes de fin d’année se déroulent dans les meilleures conditions possibles, telle sera la mission prioritaire de la Police cantonale valaisanne et de ses collègues des polices municipales ces prochains jours. Tout a été mis en œuvre pour y parvenir.

Grâce à une planification rigoureuse, ce ne seront pas moins de 220 policiers qui seront déployés durant cette période sur tout le territoire cantonal. S’il fallait encore le démontrer, les Valaisannes et les Valaisans ont une nouvelle fois la preuve qu’ils peuvent compter sur nous dans les situations difficiles.

Même si les temps ne se prêtent guère aux réjouissances, je vous souhaite à toutes et à tous ainsi qu’à vos proches d’excellentes Fêtes de fin d’année.

Que la leçon d’humilité que cette pandémie nous a enseignée ces derniers mois n’ébranle pas notre confiance en l’avenir car comme l’a si bien dit Sénèque :

La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie

Sénèque

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Les articles de la
Retour haut de page