Editorial

Police cantonale valaisanne – Unité Communication et Prévention – Membre de la rédaction de la revue Police.

La distance entre le rêve et la réalité s’appelle l’action

Notre vie, je l’espère, est composée de souhaits, de rêves. Et quoi de plus beau, le soir lors duquel la crypte du village constituera notre dernière chambre terrestre que de pouvoir se dire : « j’ai densément vécu ».

Entre le rêve et la réalité, finalement, il n’y a qu’un clignement de paupière. L’intervention de cette petite action qui dit : « je m’inscris », « je fixe la date » est nécessaire pour se lancer qui pour du parapente, qui pour jouer de la guitare, qui pour gravir le Cervin, qui pour le tricot…

Mais l’action est difficile si l’esprit positif n’est pas au rendez-vous. Une dose de confiance en soi peut aussi particulièrement aider à la réalisation de ses rêves. Il ne faut surtout pas être un mou de l’enthousiasme. Il faut y croire même si cela paraît difficile.

Au seuil de notre projet, de notre challenge, il faut prier ceux qui ne croient pas à l’impossible de ne pas déranger ceux qui sont en train de le faire ! Il ne faut pas avoir peur des personnes qui pensent que dès qu’on fait quelque chose c’est déjà trop. Fonçons !

Si nous voulons que nos rêves se réalisent, ne dormons pas. Savoir tomber sept fois et se relever huit fois. Densifier sa vie c’est une forme de savoir-vivre.

Un éditorial en forme de vitamines…ça ne peut pas faire de mal….

Vive la vie, vive le Valais et magnifiques fêtes à vous !

Les articles de la
Retour haut de page