« Fake news » est le terme utilisé pour décrire les fausses nouvelles diffusées de manière manipulatrice et qui se répandent principalement sur Internet, notamment à travers les réseaux sociaux, parfois de manière virale.

Markus Rieder – Chef Communication & Prévention

La plupart des auteurs de fake news ont reconnu que les sujets qui « marchent le mieux » sont ceux très émotionnels comme les théories liées au COVID.

Une déclaration, ou le récit d’un événement, est publié sous la forme d’un article journalistique qui ne correspond pas aux faits.

Il s’agit d’informations délibérément déformées dans le but de nuire à une personne, une organisation ou une institution. Une distinction est faite entre les contenus ou contextes manipulés et faux. Selon diverses études, l’internet a perdu de plus en plus de crédibilité ces dernières années. Seul un faible pourcentage de la population considère que les informations diffusées sur les réseaux sociaux sont dignes de confiance.

Surtout en cette période de pandémie, des théories du complot sont publiées sur les réseaux sociaux à intervalles réguliers, propageant l’incertitude parmi une partie de la population.

En revanche, les chaînes de télévision et de radio publiques ainsi qu’une grande partie de la presse écrite conserve une haute estime pour une grande partie de la population.

En ces temps difficiles pour nous tous, la Police cantonale a une tâche importante à remplir pour la population. Outre ses missions de prévention en collaboration avec diverses organisations nationales et cantonales, elle a pour mission de publier des communiqués de presse fondés et vérifiés, ou de fournir aux médias des informations vérifiées et solides.

Nous vous invitons à analyser de manière critique et objective les messages publiés notamment sur les réseaux sociaux.

Nous espérons que vous apprécierez la lecture de notre newsletter.

Restez en bonne santé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here