Chères lectrices, Chers lecteurs,

Au fil des ans, grâce à une accessibilité de toutes et tous à Internet, le paysage médiatique et les habitudes de consommation des médias ont changés. Depuis l’introduction d’Internet et des appareils mobiles, les médias imprimés traditionnels sont devenus de moins en moins importants pour de nombreuses entreprises et particuliers. Pour la plupart des utilisateurs, Internet est aujourd’hui la source principale d’information. Le large choix, souvent gratuit, se substitue donc à la presse écrite.

Les raisons pour lesquelles le canal de communication est utilisé peuvent être de nature différente. L’âge, par exemple, peut jouer un rôle. Beaucoup de personnes âgées sont encore incapables de s’identifier à Internet et préfèrent donc utiliser la presse écrite, la radio ou la télévision comme source d’informations. Des études ont montré que la numérisation ne peut pas conduire à l’exclusion sociale des personnes âgées (70 ans et plus).

Internet prend de l’importance pour beaucoup d’entre nous. De plus en plus de gens passent du temps sur Internet. Par exemple, ils peuvent se renseigner sur les nouvelles fraîches et ne plus lire les journaux comme ils le faisaient auparavant. De toute façon, on passe souvent beaucoup de temps sur Internet – que ce soit professionnellement ou en privé – et l’acquisition d’informations se fait de façon assez fortuite.

Internet est devenu indispensable dans le monde policier d’aujourd’hui. L’échange d’informations, la mise à jour des informations est possible très rapidement et facilement. La rapidité de ce support, l’économie des coûts et l’indépendance temporelle peuvent être soulignées comme d’autres avantages.

« La plupart des gens croient que si quelque chose est comme il est, alors il doit être comme il est. Les quelques autres changent le monde »

Paul Schibler (1930 – 2015), aphoriste suisse
Markus Rieder
Police cantonale valaisanne - Rédacteur en chef de la revue Police