Commandant,
Mesdames et messieurs les officiers et cadres,
Chères et chers collaborateurs de la police cantonale,

C’est avec un réel plaisir que j’ai accepté l’invitation de votre Commandant de m’adresser à vous à l’occasion de cette newsletter de décembre. Nous bouclerons bientôt une année « historique ». Il y a une année de cela, personne n’eût cru que 2020 apporterait un millésime aussi perturbé.

La pandémie n’a épargné personne, aucun pays, aucun système, paralysant et frappant de manière parfois sournoise, voire douloureuse. Tout ou presque a déjà été écrit à ce sujet et je ne compte pas revenir sur ce que vous savez.

Mais je profite tout d’abord de présenter mes vœux de bon rétablissement à celles et ceux qui sont encore souffrant, ainsi que ma sympathie et mes condoléances sincères à toutes celles et ceux qui ont été frappés par la perte d’un être cher, emporté par ce fléau ou par toute autre cause.

Cette pandémie a ébranlé et éprouvé la société, nos citoyennes et citoyens, les systèmes politiques, économiques, sanitaires et j’en passe. Il a fallu apprendre rapidement, s’adapter et revoir en quelques mois les théories d’hier pour faire au plus juste aujourd’hui. De plus, la durée inconnue de la pandémie et les nombreuses mesures édictées apportent leur lot d’incompréhension, de contestation aussi et de tensions parfois.

Tout cela m’amène à vous dire de tout cœur MERCI. Dans cette gestion fragilisée par tant de paramètres inconnus et variables, le gouvernement et les nombreux spécialistes sollicités ont tenté de faire ce qu’ils pensaient juste pour notre population. Avec le secteur de la santé c’est principalement vous, les gardiens de l’ordre public, qui avez été confrontés au quotidien, dans le terrain, à ce que cette situation créait et exigeait. Une fois de plus et dans un moment aussi essentiel, la Police cantonale a répondu présente et fait face avec calme, perspicacité et engagement, fidèle à sa devise « Honneur et Fidélité ». C’est précieux pour moi comme pour toute la population de savoir que l’Ange gardien de l’Etat ne vacille pas, mais assume.

Que sera Noël, que sera Nouvel An ? A quelques semaines de ces fêtes si symboliques pour tous, il est bien difficile de répondre à cette question. Mais une chose est certaine, la Police veillera, comme d’habitude. Il est hautement appréciable pour les décideurs que nous sommes de le savoir. Soyez en remerciés.

Quel que soit le climat de cette fin d’année, je vous dis ma fierté de pouvoir compter sur votre engagement et je me fais l’écho du Merci de notre population valaisanne pour vous souhaiter néanmoins à vous toutes et tous de bonnes fêtes, avec peut-être le seul vœu à formuler : que 2021 nous réserve un sort plus positif.

Avec mes meilleures salutations et mes meilleurs vœux à vous et vos proches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here