Ils et elles travaillent dans l’ombre afin de nous offrir des places de travail lumineuses, brillantes. Les concierges et les femmes de ménage sont également le premier rempart dans la lutte contre la pandémie. Reconnaissance.

Il y a une vie après avoir quitté le bureau ; une activité soignée et consciencieuse s’y déroule avec une discrétion de caméléon. Les concierges et les femmes de ménage déploient leur énergie avec beaucoup d’application. Au matin, comme par enchantement, le couloir brille comme un sou neuf. Le bureau, le clavier, le téléphone, le sol, tout respire le propre. Les poubelles sont à nouveau prêtes à accueillir les gobelets de café ainsi que les emballages des chocolats que nous allons ingurgiter, inévitablement…

Débuter sa journée avec tant d’attentions appliquées est normal, banal. Pourtant ! Imaginons notre place de travail sans leur intervention quotidienne ? Oser poser la question, c’est déjà commencer à sentir de mauvaises odeurs…

Lutte contre la pandémie

De façon subreptice, durant la journée également, elles agissent. Car pour lutter contre le Covid, elles ne laissent aucune chance au moindre dépôt de microbe ou de virus. C’est ainsi que matin et après-midi, avec leur chiffon magique gorgé de solution, elles nettoient tout ce qui a été touché : poignées de portes, téléphones, claviers…

Tous les héros, toutes les héroïnes ne portent pas nécessairement de cape; certaines, certains ont un chiffon à la main.

Du fond du cœur, merci.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here